La recherche clinique : l’une des missions fondamentales du CHU

Créé il y a 10 ans par le Pr Emile Ferrari, le Centre de Recherche Clinique (CRC) s’est progressivement étoffé et structuré : il se compose aujourd’hui de deux Attachées de Recherche Clinique.

L’activité du CRC se partage entre les études institutionnelles et académiques.

« Notre service fait partie du réseau Thrombose qui a pour but de développer la recherche clinique et les études à dimension européenne sur la maladie thrombo-embolique veineuse. C’est pourquoi, la moitié de nos protocoles académiques sont axés dans ce domaine », explique le Pr Ferrari.

« Nous participons également à des études dans le syndrome coronarien aigu (25% des études), le cholestérol et l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) », poursuit Amina Zamiti.

De plus, le CRC développe ses propres projets de recherche institutionnels dans l’embolie pulmonaire, le syndrome coronarien et ses facteurs de risque, et les troubles du rythme dans le cadre de nombreux PHRC (1).

Une stratégie d’inclusion effcace

Les Attachées de Recherche Clinique passent tous les matins à l’USIC(2) afin de repérer les patients pouvant être inclus dans les différents protocoles. « Cette méthode nous permet d’inclure 2 à 3 patients par jour », précise Eya Touzri.

Les ARC se sont très bien intégrées dans le service de sorte que la collaboration avec les infirmières, pour la réalisation des prélèvements liés aux études, se déroule très bien. « Les
patients sont généralement ravis de participer à la recherche clinique du service. C’est important pour eux de s’investir au-delà de la prise en charge de leur maladie », conclut le Dr Sartre.

(1) PHRC = Programme Hospitalier de Recherche Clinique

(2) USIC= Unité de Soins Intensifs de Cardiologie